5 conseils pour que vos shootings cosplay se déroulent correctement.

Que ce soit du point de vue du cosplayeur comme celui du photographe, il y a toujours un petit stress quand l’heure fatidique du shooting approche et une question se répète en boucle :
« Est-ce que tout va bien se passer ? ».
Pour limiter ce stress, je vous partage dans l’article qui suit, mes petites astuces, qui ont sûrement déjà été dites mais qu’il peut être utile de répéter.
N’hésitez pas à partager également vos conseils dans les commentaires de cet article, cela sera forcément utile !

1. Préparez votre matériel ou costume la veille

Il est important de bien préparer son matériel, son costume ou ses accessoires la veille car cela permet dans un premier temps d’affronter avec sérénité les problèmes.

J’ai été, en tant que photographe, sauvé à de multiples reprises du fameux « Batterie Faible » écrit au dos de l’appareil, grâce à ce conseil. Vous pouvez faire la checklist du matériel nécessaire et en cas d’incident, vous avez ainsi le temps de le gérer.

Ainsi, le jour du shooting, vous n’aurez plus qu’à tout vérifier une dernière fois et partir sereinement.
A vous les minutes de dodo en plus !

2. Préparez vos poses

Que vous soyez photographe ou cosplayeur, il est préférable de préparer votre shooting (j’irai jusqu’à dire qu’à mon sens, c’est même obligatoire !) : que ce soit une collaboration ou une prestation payante, vous êtes acteur de l’événement.
Vous pouvez laisser le photographe, ou à l’inverse, le cosplayeur vous guider, mais pour ma part, j’aime quand c’est un véritable échange. Il est donc important que les deux parties contribuent en amenant ses idées.

Mais comment faire ? Internet est une mine d’or pour trouver des références, fanart, artwork ou d’autres types d’images. N’hésitez pas à envoyer à l’autre vos idées et inspirations avant le shooting, afin de pouvoir en discuter avant et de les ramener également le jour J.
Entraînez-vous à poser devant un miroir ou votre webcam et le jour du shooting tout se déroulera bien.

Il est important de bien se préparer pour que le shooting soit dynamique et qu’il n’y ait pas de moment de réflexion qui pourrait casser le rythme, notez vos idées si cela est nécessaire !
En plus de cela, vos idées de départ permettront de « lancer la machine » et mettront en confiance tout le monde. Vous pourrez ainsi plus facilement laisser place à l’improvisation.

Exemple de dossier photo référence.

3. Communiquez !

Que ce soit avant, pendant et après la séance, communiquez et laissez le moins de place possible à l’inconnu.

Avant le shooting, il est important de bien préparer la séance entre photographe et modèle. Il faut que les deux parties n’aient pas d’interrogations qui soient laissées sans réponse. Pour que le jour du shooting, tout soit clair et qu’il n’y ait pas de quiproquo. Quels costumes amener ? Quel lieu ? Quelle heure ? Quels accessoires apporter ? Quelles références pour les poses ? Quelles conditions ?
En résumé, les choses importantes à savoir.

Pendant le shooting, il est très important de communiquer. La direction de modèle du photographe est alors un atout majeur : faites donc attention à bien l’écouter, mais n’hésitez quand même pas à prendre des initiatives au cours de la séance. Je le répète, les deux parties sont actrices de la séance.
Une bonne communication lors d’un shooting permet de passer un bon moment. Discuter, blaguer et apprendre à connaître l’autre, sont des bons moyens de se détendre et d’accorder sa confiance. Quitter la séance en se disant « Au-delà des photos, j’ai passé un bon moment » est un bonus non négligeable, mais cela incombe de mettre en place cette ambiance et cette communication.

Beaucoup trop de cosplayeurs me disent qu’ils n’ont plus de nouvelles de leur photographe et de leurs photos pendant énormément de temps. De mon point de vue de photographe, cela est inenvisageable avec mes prestations car je trouve cela irrespectueux.
Que ce soit dans le cadre d’une collaboration (non rémunérée) ou dans le cadre d’une prestation payante, il faut toujours garder cette communication. Le travail du photographe ne s’arrête pas après le shooting. Le post-traitement, s’il y en a, et l’envoi des photos ne sont pas à négliger. Modèles, n’hésitez pas à demander quel sera le délai d’envoi des photos, et si vous n’avez pas de nouvelles au bout de ce délai, n’hésitez pas à relancer le photographe. Photographes, n’hésitez pas à communiquer votre délai de traitement et d’envoi des photos ainsi que la façon dont vous les remettrez au(x) modèle(s).

Petite astuce de photographe que j’applique à chaque fois (c’est cadeau) : je retouche rapidement (sans pour autant bâcler ma photo) trois photos que j’envoie au cosplayeur (ce chiffre vise à s’adapter au feed Instagram) et je retouche le reste des photos petit à petit sur un délai plus long. Ainsi, le modèle a toujours la tête dans le shooting au moment de recevoir ses premières photos, il est content de pouvoir les publier tout de suite sur les réseaux sociaux et cela me permet de prendre mon temps pour la suite de la retouche. Cela me permet également de m’assurer que la direction que je prends pour le post-traitement plaise aussi au cosplayeur.

4. Le respect est la priorité

Je vous fais part de ce conseil, qui devrait être évident, car j’entends beaucoup trop, autour de moi, parler de problèmes de respect entre photographes et cosplayeurs.
Les deux parties sont des êtres humains, ils méritent d’être considérés comme tels.

Les discussions, notamment avant et après le shooting, doivent être faites dans la bienveillance et le respect mutuel du travail de chacun.
Si vous débutez (que ce soit en tant que modèle ou en tant que photographe), n’hésitez pas à le faire savoir, cela permettra de partir sur des bases honnêtes. Il n’y a aucun mal à être peu expérimenté, nous sommes tous passés par là.

Souvent nous avons des attentes envers le déroulement du shooting, et le moment venu, nous sommes déçus. La frustration est donc présente et souvent cela se traduit par des sentiments négatifs. Pour reprendre la 3ème astuce de cet article : COMMUNIQUEZ !
Si quelque chose ne va pas, dites-le tout de suite et vous verrez que le respect s’installera naturellement par le biais de cette franchise.

Amis photographes, demandez l’autorisation des cosplayeurs si vous souhaitez les manipuler lors de la direction de modèle, car même si votre intention n’est pas mauvaise, cela peut être mal reçu de la part de l’autre (nous n’avons pas tous les mêmes limites à notre pudeur).
Si vous n’êtes pas capable de respecter cette limite, ne travaillez pas avec des gens car ce genre d’activité nécessite beaucoup d’empathie. Nombreuses sont les disciplines où vous pourriez exercer seul, vous n’avez aucune obligation.

Amis cosplayeurs, respectez le travail du photographe. Je sais que vous êtes souvent pressés de recevoir les photos, mais le post-traitement peut être long et compliqué.
Je reçois trop souvent des messages, dès la sortie de convention, me demandant les photos prises quelques heures avant… Soyez patient ! Si vous souhaitez juste dire « Coucou, c’est moi que tu as pris en photo » le jour même de la convention, vous pouvez tout à fait le faire, mais sans réclamer l’envoi des photos.

Aussi, (mais je ferais un article sur ce domaine) respectez les droits d’auteur du photographe et mentionnez-le dans vos publications (c’est une obligation légale que le photographe également appliquer). C’est aussi une façon de reconnaître le travail de l’autre.

Soyez juste naturels et agissez comme vous aimeriez qu’on agisse envers vous !
Je n’ai jamais eu de gros problèmes de respect à mon égard, hormis de petits différends qui se sont résolus grâce à une bonne communication. Je pense que, d’une manière générale, si vous venez sereinement à un shooting dans le but de passer un bon moment, tout se passera pour le mieux ! MAIS… N’acceptez pas tout !

5. N’acceptez pas tout !

T1000 Terminator – JohnnyPen Cosplay

Quelle transition !
Le respect ? Oui ! La communication ? Carrément ! La préparation ? Indubitablement !
Mais sachez que vous avez TOUJOURS la possibilité de dire NON : que cela concerne une séance photo, une pose, la publication d’une photo ou encore une condition…

N’ayez pas peur de décevoir l’autre. Si vous dites non à quelqu’un et qu’il est déçu, c’est que celui-ci avait des attentes, des envies… Vous n’en êtes pas responsable. Ces attentes sont propres à lui. Vous avez donc le droit, et même l’obligation, de dire NON si une requête ne vous convient pas.
Si la personne s’énerve, s’offusque ou vous insulte, cela signifiera que vous avez bien fait de refuser. En effet, cette personne ne respecte pas vos besoins et vous utilise pour son propre intérêt.

Acceptez le NON ! Je fais un peu de développement personnel dans ce chapitre, mais le NON n’est pas une fin en soi. Trouvez ensemble une alternative à ce que vous attendiez au départ l’un et l’autre, cela s’appelle le « compromis ».  Par exemple, si cela concerne une pose que vous souhaitez mais qui ne convient pas au modèle, discutez afin d’en trouver une autre qui s’en approche mais qui respecte les besoins, le confort et les goûts de chacun.
Et dans le cas où un(e) modèle ou un(e) photographe refuse une séance photo avec vous, ne baissez pas les bras ! Il est possible que dans quelques mois ou années, une fois que vous aurez pris de l’expérience, vous vous recontactiez pour une séance ensemble, et cela sera un beau challenge à relever. Attention tout de même à ne pas harceler l’autre en le recontactant tous les mois.

En résumé, le refus est une limite qu’il faut écouter avec attention, mais qu’il faut aussi savoir appliquer :
Avant, j’acceptais beaucoup trop de collaborations dans le seul but de faire plaisir. J’ai été débordé de travail durant de nombreux mois à cause de cela et ce travail ne m’a rien apporté de plus, personnellement. C’est pourquoi maintenant je dis NON à ce qui ne m’intéresse pas.
Cependant, expliquer le « pourquoi » du refus est aussi important. Justifier son refus permet simplement à l’autre de comprendre et de le respecter plus facilement. Je sais que cela demande de l’énergie mais n’hésitez pas à être franc, toujours dans la bienveillance.

Pensez à vous et à votre sécurité avant tout et ne prenez pas de risques inutiles pour de simples photos.

J’ai encore pleins de conseils à vous donner mais je pense que ces 5 conseils sont déjà une bonne base pour assurer le bon déroulé d’une séance photo.
En résumé, soyez vous-même, n’ayez pas peur d’assumer votre manque d’expérience, de partager vos idées et de communiquer, surtout quand il s’agit de refuser une demande.

Et vous, quelles astuces appliquez-vous lors de vos shootings ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *